Comment forer un puits soi-même ?

pompe puits jardin

Vous aimeriez bien forer un puits vous-même dans votre jardin pour faire des économies d’eau et d’argent. Mais cela vous semble compliqué et vous ne savez pas trop comment vous y prendre, ni même si c’est réellement faisable ?

Pas de panique, nous allons vous guider pas à pas dans la réalisation du forage manuel d’un puits qui pourra irriguer tout votre jardin, voire même pourquoi pas alimenter vos toilettes et votre machine à laver.

A première vue cela peut faire peur et sembler difficile. Mais ce guide va vous démontrer que forer un puits soi-même n’est pas compliqué. En réalité, la difficulté dépendra principalement de la nature de votre sol et de la profondeur de votre trou. Il vous faudra au préalable bien déterminer la localisation la plus propice.

Conseil : nous vous conseillons de réaliser votre forage en été, car c’est le moment où il y a le moins d’eau dans la nappe.  Cela vous garantira de forer un puits assez profond pour avoir assez d’eau toute l’année.

Comment faire un forage soi-même avec une tarière

forer un puits manuellement

Vous savez peut-être déjà à quoi ressemble une tarière manuelle. C’est une sorte d’hélice au bout d’une tige munie d’une poignée verticale, que l’on tourne dans la terre pour creuser, puis que l’on extirpe du trou pour retirer la terre. Cet outil permet de creuser à une profondeur limitée à sa longueur. Il existe cependant des rallonges à ajouter à la tarière, afin d’atteindre la profondeur nécessaire pour forer un puits.

Conseil : sachez qu’il existe différents types de forets, à utiliser en fonction de la nature du sol. Veillez à choisir un outil adapté à votre sol pour ne pas avoir de mauvaise surprise.

Les limites de la technique de forage de puits à la tarière manuelle

La technique de forage manuel à la tarière est très efficace. Sachez cependant que cette technique ne peut malheureusement s’effectuer sur tous les types de sols. De plus, les dimensions de votre puits sont limitées par les caractéristiques ci-dessous :

  • Types de sols : sable, terre sableuse ou argile souple.
  • Diamètre maximal du trou : 180 mm.
  • Profondeur maximale du forage : 20 m.

Mais ces dimensions sont déjà bien assez conséquentes pour forer un puits dans son jardin.

Forer un puits dans son jardin, la technique pas à pas en 9 étapes

  1. Faire un pré-trou

    A l’aide d’une pelle ou de votre tarière (sans les allonges), commencez par faire un pré-trou d’environ 30 cm de profondeur au dessus de la nappe.

    Conseil matériel : selon le type de sol que vous avez à creuser, choisissez la pelle adaptée. Préférez une pelle pointue si votre sol est dur pour creuser plus facilement. Je vous conseille ces 2 modèles GARDENA et Fiskars, ils sont efficaces et robustes. Pour ma part je n’ai jamais eu de problème et à lire les commentaires je ne suis pas le seul :




  2. Creuser jusqu’à enfoncement total de la tarière

    Munissez-vous de votre tarière et creusez la terre en tournant la tarière et en la vidant à chaque remontée.

    tourner la tariere
    soulever la tariere
    extirper la tariere du sol
    vider la terre de la tariere
     

    Creusez jusqu’à ce que vous ne puissiez plus car les poignées atteignent le niveau du sol.

    Conseil : si la terre est argileuse, ne remplissez pas la vis à son maximum car il sera beaucoup plus difficile de l’extirper. Vous pouvez au contraire la remplir et même aller au delà si votre terrain est très sableux.

    Conseil matériel : en recherchant votre tarière, vous remarquerez qu’il existe de nombreux modèles différents. Mais ne vous y trompez pas, il s’agit en général de la même tarière déclinée avec une mèche différente et un nombre de rallonges différents. Il faudra donc bien choisir le modèle adéquat en fonction de la profondeur et du diamètre du trou désiré. Je vous ai fait une sélection de kits complets pour réaliser ce tuto :

  3. Ajouter les rallonges au fur et à mesure

    Une fois que vous êtes bloqué au sol par la longueur de la tarière, il est temps d’ajouter la première rallonge. N’oubliez pas de bien fixer la rallonge pour ne pas la perdre au fond du trou !

    ajouter rallonge tariere
    fixer la rallonge a la tariere

    Conseil : si vous faites malencontreusement tomber une rallonge dans votre forage de puits, vous pouvez la récupérer à l’aide d’une corde munie d’un crochet ou d’un lasso.

  4. Continuer à forer à la tarière jusqu’à trouver le sable humide

    creuser profond a la tariere manuelle


    Forez ainsi en ajoutant les rallonges au fur et à mesure. Plus vous allez percer profond et ajouter des rallonges, plus cela va être difficile. Je vous recommande de vous faire aider et de réaliser le forage à deux personnes. Lorsque vous allez commencer à remonter de la terre humide, arrêtez de creuser.

    inserer le pretubage

    Conseil : attention à votre dos ! Tirer verticalement demande beaucoup de force. Vous pouvez vous aider d’un treuil pour retirer la tarière du forage et éviter de vous blesser.

    Un bon treuil électrique avec câble en acier comme celui-ci est un outil très utile lors de travaux qui nécessitent la manipulation de charges lourdes (c’est celui que j’utilise).
    Voir sur Manomano

  5. Mettre en place le pré-tubage

    Il est maintenant temps d’installer un pré-tubage. Cela permettra d’éviter l’effondrement des parois et empêcher ainsi la terre de reboucher le puits. Vous pouvez attacher ce pré-tube pour pouvoir le retirer facilement par la suite. On choisit généralement un tuyau compris entre 140 à 180 mm de diamètre.

    Conseil : il est possible de forer un puits sans utilisation d’un pré-tubage, mais uniquement dans les sols sableux. Cette étape est obligatoire pour forer un puits dans les sols argileux.

     
  6. Continuer à creuser à l’intérieur du pré-tubage

    Il vous faudra ensuite une mèche de tarière de plus faible diamètre pour continuer à creuser à l’intérieur du pré-tubage.
    Au fur et à mesure que vous forez dans ce tuyau, celui-ci va s’enfoncer dans le sol.

    Conseil : si le tuyau ne s’enfonce pas suffisamment, vous pouvez ajouter du poids au dessus ou tapoter à la masse avec une cale pour ne pas le fendre.

  7. Mise en place tube de forage avec crépine

    mettre en place le tube de forage crepine


    Il faut ensuite installer le tuyau définitif, de 3 mm minimum d’épaisseur, bouché hermétiquement au fond. Ce tuyau doit être muni d’une crépine, pour laisser l’eau souterraine s’infiltrer tout en retenant le sable, les cailloux et autres particules. Vous pouvez acheter directement un tuyau crépiné, ou bien fabriquer vous-même une crépine dans un tube PVC à la scie. Pour atteindre le fond du puits, vous aurez besoin de raccorder plusieurs tuyaux. Ces tuyaux doivent être encollés les uns aux autres. Avant l’encollage, grattez au papier de verre les deux extrémités des tuyaux pour une bonne adhérence. Veillez à bien respecter le temps de séchage de la colle que vous aurez choisi.

    Conseil : attention à bien tenir le tuyau lors de son insertion dans le forage, pour éviter qu’il ne tombe au fond.

     

     

  8. Insérer les matériaux filtrant et retirer le pré-tubage

    Entre les deux tubes, insérez ensuite progressivement un mélange de gravier et de sable, qui servira de filtre. En même temps, retirer lentement le tube temporaire au fur et à mesure que vous versez la matière, afin d’éviter qu’il ne se bloque.

    Cette étape est assez délicate et doit être réalisée lentement et de manière très progressive, sous peine de ne pas pouvoir retirer le pré-tubage. Vous pouvez tourner le tube temporaire sur lui même afin de le désolidariser du sol.

    Conseil : attention à bien tenir le tube définitif au départ pour ne pas qu’il vienne avec !

  9. Remblayer

    Reboucher enfin le trou qu’il reste avec de la terre.

Et voilà votre forage à la tarière est maintenant terminé ! Forer un puits n’était donc pas si compliqué. Il ne restera plus qu’à installer une pompe immergée pour aller chercher l’eau en profondeur. Notez qu’il faudra bien penser à la choisir de diamètre inférieur au tuyau de forage.

Il existe également des rallonges à installer sur les tarières thermiques. Elles sont généralement plus courtes que celles proposées sur les modèles de tarières manuelles, mais en les combinant vous pourrez sûrement atteindre la profondeur souhaitée pour le forage de votre puits.

rallonge 60cm tarière thermique GT Garden
Rallonge 60cm tarière thermique GT Garden
Voir le prix sur Amazon

3 réflexions au sujet de “Comment forer un puits soi-même ?”

  1. Merci de vos précieux conseils, je me pose la question de savoir s’il est opportun d’emmailloter le tuyau d’un geotextile.
    Qu’en pensez-vous?

    Répondre
    • Bonjour Gilles,
      Merci pour votre commentaire.
      Le géotextile est recommandé lorsque l’installation se fait sans pré-tubage, et dans du sable très fin. Il empêche que le sable s’infiltre à travers les trous de la crépine. Si votre sable est “épais”, l’utilisation d’un tissu pas nécessaire car le sable ne passera pas au travers des trous. Lors du forage dans une couche argileuse, le géotextile est déconseillé.
      Si vous décidez d’utiliser un géotextile, nous vous conseillons d’éviter à tout prix de faire tourner le tube dans le forage sous peine de le déchirer !
      Nous espérons avoir répondu à votre question,
      Cordialement,

      Répondre
  2. De très bons conseils, mais que faire lorsqu’on atteint sous le niveau de l’eau (environ 50cm) une couche de gravillons de calibre 5mm, bien arrondis et lisses, qui glissent et roulent lorsqu’on remonte la tarière à l’intérieur du pré-tubage ?

    Quel type de tarière pourrait alors convenir ?

    Merci 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

preloader